Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 22:03
Première saison de 12 épisodes
Seconde saison en cours 
Non licenciée en France


Genre : Delirium Tremens

img178/9466/12471dg0.jpg



L'Histoire

Un professeur depressif obsedé par le suicide a en charge une classe de cas sociaux et tente de leurs transmettre sa vision ( noire ) de la vie.

Avis sur l'Animé : 

img178/2756/bscap0002tw5.jpg


Allergique aux gros délires et à l'humour noir s'abstenir.
Sayonara Zetsubou Sensei ( "Au revoir, professeur desespoir" ) est un objet animé non identifiable, un anti "Azumanga Daioh" où derrière la plus kawaï des lycéennes peut se cacher une serial killeuse. Les épisodes de la première saison s'axent soit sur la personnalité trouble d'un des lycéens, soit sur un problème de société "desesperant" le professeur.

img147/3967/bscap0007wd7.jpg


Les étudiants ( principalement des filles ) du sensei ont tous un défaut poussé à l'extrême : une fille si optimiste qu'elle devient aveugle à la réalité , une phobique scolaire qui ne finit par quitter sa chambre que pour ne plus pouvoir quitter l'école, une névrosée de la perfection, une accro aux mails, une étrangère à la double personnalité, une réfugiée etc. 

Dans cet univers, le professeur s'adapte finalement sans problème puisque sa vision négative de la vie lui permet de tout accepter sans vraiment chercher à changer les choses. Les ultimes solutions à tous les problèmes : le suicide ou la fuite

L'ambiance tordue de la série est particulièrement bien soutenue par une bande sonore inspirant  l'étrange ou parodiant les "intenses séquences d'émotion". Violons et fleurs de cerisiers à outrance pietinent avec delectation les instants de bons sentiments et d'espoir qui tenteraient de rendre la vie un peu moins glauque.

img147/4905/bscap0009lp5.jpg


Un desespoir drôlissime 

Le professeur n'a pas toujours tort , le monde dans lequel il vit n'a rien de joyeux : les loosers restent loosers, les jolie filles sont cinglées, l'amour est tordu, la société est malade.

Le constat serait terriblement deprimant s'il était traité au premier degrès , mais les différents ressorts comiques employés en font une réelle partie de plaisir : exagération, comique de repetition, addition des situations grotesques, réferences, sens du détail...ça ferait presque mal aux yeux au passage ( épileptiques s'abstenir ) 

Il est dommage que je ne pratique pas le japonais car je pense que cela m'ampute au moins de la moitié des gags de la série.

En bref : un vrai bon moment à passer avec un animé réellement original. Reste à voir si la seconde saison saura conserver la fraîcheur de la première.

Note globale : 7/10




Partager cet article

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article

commentaires

Jo 10/02/2008 18:02

Salut à toi. Puisque nous avons été taguées, nous te taguons à notre tour. Tu veux savoir ? Viens faire un tour sur notre blog. Bisous, et à plus.

cris 01/02/2008 21:22

Love my Life sort en film (source: La dixième muse)

Articles Récents

Pages

Liens