Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 00:00

img104/1492/bscap0000wu2.jpg

Miyuki annonce à Tamao qu'elle souhaiterait que celle ci se présente à l'élection d'Etoile avec Nagisa pour partenaire. Cependant, les sentiments de Nagisa à l'égart de Shizuma sont un frein à cette compétition. Malgré cela, Miyuki est prête à tout pour que le titre d'Etoile revienne à Miatre, pensant également qu'elle et Shizuma ne pourront quitter l'école l'esprit tranquille qu'en sachant Nagisa guérie.

img104/299/bscap0003ue9.jpg

img130/9839/bscap0006tl7.jpg

img180/9137/bscap0012dy4.jpg

Avis sur l'épisode : Après "tempête dans un verre d'eau" , Strawberry Panic nous prouve qu'il est possible de réduire la quantité nécessaire et nous offre un bel exemple de tempête dans un dé à coudre. On y croit pas une seule minute (même en étant très bon public) et il faudra attendre le dénouement pour avoir un peu d'action.

img180/3615/bscap0014cq8.jpg

Repost 0
Published by Minipoussin
commenter cet article
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 00:00

Type : Comic  noir et blanc

Auteur : Jaime Hernandez

Publié en France aux éditions du Seuil  ( réunis en deux tomes, le tome 2 étant à paraître )

img57/4583/locasvp8.jpg

L'histoire

Locas raconte la vie et les amours d'une bande d'amis ayant grandis dans le même quartier de Los Angeles, de 1981 à 1996.

Hopey et Maggie sont deux jeunes filles d'origines latinos évoluant dans le monde du punk rock au début des années 80. Hopey joue de la basse dans un groupe de punk assez mauvais. Maggie est méchanicienne.

Si Maggie fait tourner les têtes de tous les hommes du quartier, elle fait aussi tourner celle de Hopey qui fait mine d'être indifférente aux nombreuses aventures de Maggie, tandis qu'elle même se console régulièrement dans les bras de son ex.

Autour de cet inséparable duo gravite une importante gallerie de personnages tous plus humains et loufoques les uns que les autres.

Entre squats, embrouilles et aventures, les liens se créent et se dénouent, les personnages évoluent et le quartier également...

 

img479/9122/losbrossplashtv3.jpg

Avis

Si le début peut paraître assez brouillon ( on a du mal à suivre les histoires, on se perd entre les différents personnages...) , la sensation d'être paumé disparaît assez rapidement et on finit par se passionner pour ces personnages et leurs histoires.

Jaime Hernandez parvient, tout en restant léger, à dépeindre des histoires où est représentée toute la complexité des relations humaines, l'amitié étant un point d'ancrage essentiel. Au delà de la représentation d'individualités fortes, il montre aussi très bien l'évolution dans le temps tant des personnages ( évolution tant physique que psychologique ) que du quartier où ils vivent ( plus on avance dans le temps plus les guerres de territoires entre jeunes latinos prennent de l'importance ).

Les fans de Strangers in Paradise retrouveront ici l'alternance de passages sérieux et délirants, d'histoires du quotidien ou d'aventures improbables.

Le lesbianisme et la bisexualité dans Locas 

Si les éditeurs, pour faire simple, ont qualifié Maggie et Hopey d'amies "bisexuelles" dans leur résumé, en réalité, ces termes n'ont pas grande importance dans Locas. La sexualité est ici libre et la plupart du temps détachée du sentiment amoureux.

Hopey est "officiellement" lesbienne mais couche en fonction de ses envies et Maggie est "officiellement" hétérosexuelle mais selon son expression "couche parfois avec sa meilleure amie". En réalité quasiment tous les personnages s'accordent pour dire que Maggie et Hopey sont des âmes soeurs. Les relations de Maggie n'aboutissent d'ailleurs généralement qu'à des desastres soit parce que ses goûts sont douteux, soit tout simplement parce que ses amants ont conscience et souffrent de l'omniprésence de Hopey dans sa vie.

Le centre de Locas est bien le lien qui unit Hopey et Maggie, même dans les périodes où on les voit vivre indépendamment l'une de l'autre.

img479/5328/locasjy7.gif

En bref : je conseille vivement, notamment aux fans de Strangers in Paradise.

Précisons aussi que le prix est franchement attractif car le tome 1 est un pavé de 700 pages pour 19 €

 

img214/6844/lr18tc8.jpg

Note globale : 8/10

 

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Comics
commenter cet article
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 00:00

img56/6301/bscap0026ks8.jpg

Tandis qu'Aaeru et Neviril sont toujours en vol, Dominura s'inquiète de l'approche d'une nouvelle frontière et des alliances probables entre pays ennemis. De son côté, Wapourif (nb : la méchanicienne en phase de devenir un homme) s'interroge avec Morinas sur la notion de sacré des simouns et des prêtresses qui les conduisent. Etant passée par le Spring, il y a des limites qui lui sont impossibles à franchir. Dominura à son tour lui pose la question : les simouns sont ils un don divin où simplement des machines ?

img353/4961/bscap0022ff3.jpg

img353/1406/bscap0024ar7.jpg

img70/8564/bscap0027kn0.jpg

Avis sur l'épisode : l'épisode 14 se penche davantage sur des personnages peu vus jusqu'à présent et pourtant assez intéressants ( Dominura, Wapourif et Morinas ). Dommage que l'accent soit tant porté sur Neviril et Aaeru dans cette série car elles ne sont certainement pas les personnalités les plus passionnantes de Simoun.  Espérons que Simoun parviendra à garder ce rythme et à ne pas se perdre dans trop de longueurs ( ce dont je doute )

A noter une très belle scène de baiser dans cet épisode.

NB : merci à Brindille pour son récapitulatif des personnages sur le forum

Repost 0
Published by Minipoussin
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 00:00

13 épisodes - série non licenciée en France

img480/1815/gokusen02qm5.jpg

Kumiko Yamaguchi est une toute jeune professeur de mathématique de 23 ans. Embauchée dans un lycée difficile, elle s'apprête à faire face à la 2-4, la classe dont elle est le professeur principal. Dès son arrivée, le ton est donné puisque le proviseur adjoint invite les nouvelles recrues à toujours porter un jogging et des chaussures confortables ( au cas où il faudrait s'enfuir ). Cependant, sous ses airs de fille cruche et intello, Kumiko cache un suprenant secret : elle est en fait l'héritière d'une grande famille de Yakusa. Si elle tente de camoufler ses origines, celles ci ne manquent pas de ressortir régulièrement dans son comportement vis à vis des elèves...

img179/4323/gokuew6.png

Avis général

Si le character design de Gokusen peut rebuter au premier abord, l'ensemble des personnages et des situations est tellement comique et attachant qu'on laisse défiler les épisodes les uns après les autres sans aucune difficulté.

La trame pourra sembler assez classique ( le prof un peu "spécial" qui se trouve face à des fortes têtes et tente tout pour réussir à leur inculquer quelque chose )...c'est le traitement qui ici fait la différence.

En premier lieu, il est rare de voir une femme dans ce rôle là...et Kumiko est, de ce point de vue, assez ambivalente. Cruche, maladroite dans ses tentatives pour masquer ses origines...minaudante lorsqu'elle fait face à un homme qui lui plaît...et tout sauf féminine quand le côté Yakusa ressort en elle. Elle est également double dans son aspect extérieur : disgrâcieuse dans sa tenue de ville, étonnamment belle et classe en chef de clan. Elle a malgré tout une sensibilité et une bonne volonté plus que touchante à plus d'un titre, et c'est sa personnalité "multiple" qui fait de cette série une histoire agréable à suivre.

img179/6899/gokusen2hd2.jpg

En second lieu,  les élèves autant que les yakusas qui entourent Kumiko parviennent également à nous intéresser. Les elèves par leur personnalité et leur parcours propre, les yakusas parce qu'ils sont représentés comme des brutes au grand coeur ( et l'effet est ici généralement comique tant leurs comportement sont exagérés ).

img179/3092/z30315026zf4.png

Si on pourra reprocher à ce titre d'avoir une représentation peut être trop sympathique des Yakusas, en mettant en avant leur code de l'honneur et en camouflant ce qu'implique réellement l'appartenance à une mafia...on se laissera prendre davantage au jeu du comique, choisissant de mettre de côté les envies réalistes.

Dommage que la série ne fasse que treize épisodes car elle aurait pu facilement aller plus loin dans le traitement des personnages.

Je la conseille à ceux et celles qui souhaiteraient passer un bon moment de détente.

Note globale : 7/10

__________________________________________________________________________________

Gokusen - la série live

img430/6100/bscap0019ez6.jpg

Première saison : 12 épisodes d'environ 1 heure

Seconde saison  : en cours

Saison 1

La série reprend globalement la trame de l'animé en y ajoutant quelques personnages (La prof de musique est ici prof d'anglais et est accompagnée d'une infirmière. L'homme dont Yankumi tombe amoureuse n'est plus le bras droit de son grand père mais un policier ...)

img377/4118/bscap0009di8.jpg

img422/1773/bscap0011uo3.jpg

Si l'aspect comique est préservé, il ne laisse pas moins davantage la part belle à l'émotionnel ( voire sensiblerie ). On sort les violons à la fin de chaque épisode grâce aux actions de Yankumi, professeur non conventionnel, et à ses envolées lyriques.

Chaque épisode suit une trame fixe qui peut paraître un peu repetitive : intro - une personne du lycée à un problème - l'heroïne et ses elèves viennent à la rescousse ( en courant systématiquement partout dans la ville)  - grand monologue de l'heroïne sur fond de violons - réussite finale ...

img422/7406/bscap0016uv8.jpg

On se trouve tant dans l'extrême qu'on hésite entre les rires et les larmes mais globalement la série est plutôt agréable à suivre. 

 Le rôle principal est particulièrement bien interpreté, donnant une dimension nouvelle à ce personnage. L'actrice parvient à assurer tant l'aspect comique de Yankumi, que son côté "fille de yakusa" qui parle fort et joue des poings, et encore l'aspect émotionnel des longs monologues en musique qui fait pleurer.

Je ne dirais pas que la série surpasse l'animé car j'ai malgré tout le sentiment qu'il s'agit de deux formes d'adaptation différentes d'un même univers plutôt que deux supports "comparables". L'animé est plus comique, la série plus riche dans le détail des personnages...au spectateur de voir si ce temps supplémentaire est utilisé à bon ou à mauvais escient.

img300/8756/gokusenlw8.jpg

note globale : 7/10

Un site très complet sur "Gokusen" : Feel your breeze - Emily's Gokusen page

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article
2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 00:00
img106/5953/0000321zi7.jpg

img106/8715/000132it9.jpg

img174/9044/sleeponmylaphj4ig2.jpg

img174/3849/1banchisarashiri9.jpg

Repost 0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 00:00
img301/5885/2006071726399nx3kz9.jpg

img301/3444/yuuyuspcecq0.jpg

img176/232/yuuyusrsfcu9.jpg

img176/7738/yuuyussbx2.jpg

img301/2295/yuuyuswpb4.jpg

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Strawberry Panic Stuffs
commenter cet article
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 00:00

Voici le calendrier prévisionnel des sorties pour la saison 3 de Marimite sous forme d'OAV

1/ Vacances des agneaux - sortie le 29/11/2006

2/ titre inconnu - sortie le 31/01/2007

3/ Brise rafraîchissante - sortie le 28/03/2007

4/ Prêt, Partez ! - sortie le 30/05/2007

5/ Ciao Sorella - sortie le 25/07/2007

Il va falloir être très patient...

img76/5073/samaqn0ml2.jpg

Repost 0
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 00:00

Pour ne pas passer à côté de certaines séries, quand bien même la qualité ne serait pas au rendez vous, cet article servira de liste consacrée aux "mauvaises séries" où on trouve du shoujo ai.

1/ Kagihime Eikyuu Alice Rondo

Genre : Magical girl sous exctasy - 13 épisodes - non licenciée en France

Kagihime Eikyuu Alice Rondo est une série de type Magicals Girls nageant dans la sauce fan service. L'histoire tourne autour du mythique dernier tome des aventures d'Alice au pays des Merveilles. De jeunes demoiselles sont dotées de pouvoirs surnaturels servant à se combattre et à retirer à chaque perdante son histoire...la compilation de ces histoires permettant de composer le troisième tome des aventures d'Alice.

Pourquoi je n'aime pas cette série ? Parce que je trouve que les elements de mauvais goûts sont trop nombreux. La façon dont les filles obtiennent les histoires est une forme imagée du viol ( elles plongent une clé dans le corps de la perdante, qui leur supplie d'arrêter, et obtiennent leur histoire la plus intime en tournant la clé ). Il vaut mieux également ne pas être gêné par le brother/sister complex terriblement développé ici. En outre...la fin de l'histoire est tellement incroyable ( dans le sens négatif du terme) qu'on a l'impression que les scénaristes étaient sous exctasy au moment de l'écriture.

Il y a un amour shoujo ai à sens unique dans la série, l'une des Alice seeker étant amoureuse d'une autre ( complétement obsessionnelle d'ailleurs )

img69/91/bscap0009ml3.jpg

img201/9459/bscap0010yc8.jpg

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Articles
commenter cet article
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 00:00

Autre nom employé : Kannaduki no Miko

13 épisodes

Série licenciée en France - sortie courant 2006

img132/3315/knmsnug0qq.jpg

 

L'histoire : 

Himeko, jeune fille belle et réservée , vit dans le petit village de Mahoroba. Elle et Mako-chan, sa meilleure amie et collocatrice, partent tous les jours ensemble ... en retard suite au difficile réveil d'Himeko. La vie d'Himeko est assez monotone jusqu'au jour où elle percute Miya-sama, fille d'une respectueuse et très ancienne famille du village. Elles devriendront alors amies. Des événements étranges apparaissent le lendemain de leur première rencontre, jour de leur anniversaire à toutes les deux, et leur amitié devra encore plus se renforcer quand elles apprendront qu'elles sont l'héritage d'une vieille légende qui hante le passé de leur village. Une légende qui devient réalité sous forme d'attaque d'un Orochi dévastant Mahoroba ... Leur destinée éclate au grand jour ... Himeko et Miya-sama sont toutes les deux face à ce danger pour une longue aventure!

(source du résumé : http://www.animeka.com/ )

Les personnages :

Himeko

Jeune fille "fraîche et naîve" (euphémisme), Himeko est un personnage d'une gentillesse extrême qui n'a d'égale que sa faiblesse et sa propension à pleurer pour un oui pour un non.

Ayant été victime de mauvais traitements dans son enfance, elle montre une grande fragilité qui fait qu'elle est perçue tant par Chikane que par Souma comme un "petit oiseau à protéger".

Himeko a de grandes difficultés à porter son destin de prêtresse du Soleil et à faire face aux dures réalités que ce rôle implique, mais, soutenue par Chikane et Souma, elle parviendra à surmonter ses peurs et à assumer pleinement son rôle.

Pour ma part je dirais que j'ai rarement vu un personnage aussi cruche même si elle se rattrape un peu sur la fin de la série, ce qui fait qu'on a du mal à comprendre l'interêt que peuvent lui porter les autres personnages.

Chikane

Issue d'une grande famille, Chikane présente tous les signes extérieurs de la perfection : elle est belle, intelligente, talentueuse, sportive...

Chikane souffre cependant d'une grande solitude et elle tombera éperduement amoureuse d'Himeko lors de leur première rencontre, car celle ci, ignorant qui est Chikane, sera la première personne à se montrer chaleureuse et amicale avec elle.

Chikane est un personnage torturé, notamment par ses sentiments pour Himeko, et , bien qu'elle ne le montre pas, son destin de prêtresse de la Lune. L'accumulation de pressions diverses l'amènera à faire des choix douloureux et commettre des actes monstrueux afin de mener à bien un plan personnel.

Souma

Le "jeune, beau, gentil et courageux" Souma est la troisième pièce de ce triangle amoureux.

Il connaît Himeko depuis l'enfance et en est profondément amoureux.

Membre des Orochis malgré lui, il combattra l'impulsion qui est en lui et lui demande de détruire les prêtresses, afin d'utiliser ses pouvoirs pour protéger celle qu'il aime.

img132/9813/moonsun3wy.jpg

Le Shoujo - ai :

Kannazuki no Miko est l'une des rares séries que l'on peut complétement qualifier de shoujo ai , le triangle amoureux entre Himeko/Chikane/Souma étant bien plus mis en avant que la trame dramatique de l'histoire qui sert essentiellement de support à son développement.

De ce point de vue, Kannazuki offre de bien jolies scènes, et un couple que certains fans du genre qualifie de "mythique".

Pour ma part je dirais que le personnage d'Himeko, relativement faible, face à une Chikane beaucoup plus complexe, rend ce couple un peu bancal même si l'ensemble de l'histoire est plutôt "mignonne".

Avis Global :

Kannazuki no Miko est une série agréable qui se regarde très facilement et avec plaisir. Cependant, la série est rendue bancale par plusieurs élements scénaristiques, des passages qui sont à mon sens "inutiles" et d'autres qui auraient mérités plus de temps pour permettre un réel développement.

La série ne comportant que treize épisodes évolue très/trop rapidement et peu rendre certains comportements des personnages difficilement cohérents voire même choquants.

Je compare cette série à une sorte de fanfic shoujo ai, faite pour faire plaisir, avec une base intéressante mais un développement parfois faiblard qui lui porte préjudice.

Peu importe dans le fond, "ça passe" quand même.

img512/2171/shashin8tq.jpg

 

Note globale : 7/10

Note des participants : 8.8/10

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Shoujo Ai - Yuri
commenter cet article
26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 00:00
img247/4581/2006082130658ks8.jpg

img175/3193/2006082130669nb9.jpg

img88/60/1156176261125cz7.jpg

img88/1575/2006071826537em9qy6.jpg

img88/3674/b000fbfs3i01lzzzzzzzou7.jpg

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Strawberry Panic Stuffs
commenter cet article

Articles Récents

Pages

Liens