Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 05:14

Synopsis : 

Mari Wakatake
est une adolescente difficile et sauvage qui a jusqu'à présent été elevée par sa grand mère. Celle ci décide de l'envoyer dans le pensionnat d'une école pour filles de bonne famille afin de la sociabiliser davantage car Mari n'a jamais été scolarisée. La jeune fille vit très mal cette situation et considère que sa grand mère a simplement voulu se débarasser d'elle. 
Sur le chemin qui la conduit vers l'école, Mari entrevoit par la fenêtre de la voiture une très belle jeune fille entourée d'une nuée d'oiseaux et semble marquée par cette vision. 

img402/4723/bscap0000hb0.jpg


img402/8708/bscap0003sw3.jpg


Un peu plus tard, ses premiers contacts avec les responsables de l'école sont difficiles. Mari ne voulait pas venir...elle souhaiterait pouvoir s'enfuir, mais pour aller où ?  

Pendant ce temps, les responsables apprennent de la bouche du chauffeur qui l'a accompagnée une terrible verité sur Mari. Ses parents sont décédés dans d'étranges circonstances plusieurs années auparavant et seule la petite fille a survécu, mais sans aucun souvenir de sa vie avant l'accident. 

De son côté, Mari commence à se resigner , elle se laisse finalement guider jusqu'à la pension où elle découvre sa chambre, et celle avec laquelle elle va la partager : Hajinô Senkoji...qui n'est autre que la fille aperçue sur la route.

img394/5927/bscap0009sw7.jpg
img527/7456/bscap0013qf7.jpg



Le premier contact s'avère plus qu'étrange, lorsqu'Hajino sert la main de Mari, elle semble être comme possédée et tente d'étrangler la nouvelle arrivée, ce qui réveille chez elle de bref souvenirs de l'accident.
Mari est en colère et ne comprend pas l'attitude de Hajinô, qu'elle trouve "bizarre". Seulement, son inimitié risque fortement d'être mal acceptée au sein de la pension, car Hajino a non seulement très bonne réputation, mais elle est en plus la présidente des étudiantes.

A la nuit tombée, Mari voit Hajino quitter discretement l'établissement et décide de la suivre...pour bientôt se trouver nez à nez avec ce qui semble bien être un vaisseau extraterrestre.

Avis sur l'épisode : 

Blue Drop promet d'être la série la plus interessante de cette saison. Les personnages, autant que le chara design, et l'histoire semblent originaux et donnent vraiment envie d'en savoir plus. L'animation est fluide et l'ambiance plutôt prenante. 
Personnellement, je suis un peu mitigée sur l'utilisation de la 3D dans la série mais je sais que d'autres ont aimé. Le danger pour les épisodes à venir me semble être une éventuelle lenteur dans les avancées de l'histoire, si la suite est conforme au premier épisode.
L'aspect sérieux et plutôt dramatique de l'histoire devrait être contrebalancé par moment par les personnages secondaires, à savoir les autres lycéennes et le personnel de l'établissement. Certains apprécieront ce "cassage" , d'autres pas...tout dépendra du dosage, mais je sens qu'il y a là aussi un potentiel intéressant.
Côté shoujo ai : une relation qui promet d'être interessante, et dans la mesure où il s'agit de l'adaptation d'un manga seinen de Akihito Yoshitomi ( Ray, Eat Man ... ), avec un peu plus d'action qu'à l'habitude.

En bref : à suivre ! 

Pour suivre la série avec les membres de la communauté animaméenne : 
http://animamea.bbfr.net/Series-en-cours-f7/Blue-Drop-t643.htm

Sinon, rendez vous dans quelques mois pour la fiche détaillée sur la série ^ ^

Repost 0
Published by Minipoussin
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 04:24
Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 21:22
Une petite nouvelle qui devrait faire plaisir à Kao : j'ai trouvé la nouvelle adresse de Lonewolf 

http://www.lw-concepts.com/fanart/

Merci qui ? ^ ^ 


Edit  : Erreur, la bonne adresse est celle ci  http://ippikiookami.wordpress.com/ 

Merci à Shinigami XD

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 16:32

 

img76/6976/1181224293420qf8.jpg


Série animée de 26 épisodes - non licenciée en France
Manga en cours - licencié et distribué en France ( disponible sur
Animamea Shop

L'histoire :

Dans une époque médiévale, les humains sont terrorisés par des êtres démoniaques capables de se fondre parmi eux. Leur seule chance de survie réside dans les mains des Claymores, des femmes hybrides mi-humaines mi-démons qui possèdent des pouvoirs gigantesques, dépassant même ceux des démons. Habitant d'un petit village, Raki rencontre l'une d'entre elles, Claire, envoyée en mission pour trouver et exterminer le démon qui décime les siens. Subjugué par la beauté de la jeune fille, il va aussi découvrir les terribles secrets qui se cachent derrière l'organisation Claymore et le destin tragique qui attend chacun de ses membres 

img216/5962/lrg181claymore2jp4.jpg



Avis sur la série 

Si les premiers épisodes de la série laissent à penser que Claymore sera un titre des plus convenus, avec la seule particularité d'avoir une héroïne à la place d'un héros ( et un cruchot à la place d'une cruchotte ) ... le scénario ne tarde pas à prendre de l'ampleur lorsqu'il s'arrête sur le passé de Claire. C'est au moment où le spectateur est projeté dans l'enfance de l'heroïne qu'il se prend ses premières claques : l'apparition de Teresa, son lien particulier à Claire et l'aboutissement de leur histoire est ce qui va donner un sens à l'existence de la Claire du présent. 

img108/7228/426716064695731174hp6.jpg


Ce passage de quelques épisodes contient toute la force et l'amplitude de la série : dans Claymore, la violence est permanente et la moindre faiblesse ne pardonne pas. Si les guerrières ont la force des yomas, elles conservent les émotions qui les rattachent à ce qui est le plus important pour elles, leur humanité.

Le spectateur lui même est malmené : même en étant blasé par des années de visionnage intensif de combats, de violence, de drames et de beaux sentiments entremêlés...il me semble difficile voire impossible de rester insensible à la tension des évenements. On sait à partir de l'épisode neuf que tout est possible , que tout peut arriver...de ce  fait, on espère, on tremble, on se prend des coups et ... on se jette avec avidité sur la suite. 

Les personnages

Aucune série ne peut tenir la route sans personnages valables. Claymore est un shônen de type nekketsu ( façon Saint Seiya au féminin ) ... il a ses codes, son fil d'ariane, ses passages obligés, son évolution naturelle. De ce côté là, on sait tout de même où l'on met les pieds.
La différence entre une oeuvre qui accroche et une oeuvre qui n'accroche pas se trouve le plus souvent dans ses personnages, leur présentation, leur complexité, leur impact sur le spectateur.

En l'occurence, ici, on prend une douche de charisme à chaque épisode : on voit d'abord Claire et on se dit "waouh" ... puis on voit Teresa et on approche de la crise cardiaque par overdose...on se dit qu'on ne pourra pas passer au dessus de Teresa (...et dans le fond, c'est vrai, on ne passe pas au dessus de Teresa, toute Claymore charismatique que l'on soit, c'est interdit !) , mais on a largement de quoi se rattraper aux branches et au tronc par la suite.

Claymore mériterait d'être regardé / lu uniquement pour Claire, Teresa, Irene, Miria, Gallatea, Ophélia, Jeanne, Ondine, Deneuve, Helen etc...BOUM ! ( je viens de faire une crise cardiaque mais ne vous inquietez pas, mon chat m'a réanimée)
Autant de personnalités marquées et originales que de guerrières qui apparaissent...impossible de ne pas y trouver son bonheur.

img260/334/tereire6dp3.jpg


Il fallait cependant bien contrebalancer l'histoire avec une nullité pour nous faire craindre le pire en la personne de Raki ( que l'on pourra surnommer "le cruchot" ) qui geint, pleure, chouine quand il n'hurle pas où se sent pousser des ailes de petit macho ridicule. Si la cruchotte est un personnage type féminin récurrent dans les animés/mangas...nous avons aujourd'hui un bel exemple de cruchot qui nous fait supplier à genoux les producteurs de ne pas en faire un "type" à part entière.

Ce qui différencie l'homme de l'animal
img108/5283/claymore03la4ul0.jpg



Si le thème le plus évident au départ semble être le dépassement de soi ( l'évolution de Claire dans les combats ), le véritable thème de la série se trouve davantage être l'opposition entre "l'homme et l'animal" , la necessité de résister à ses pulsions.

Le message délivré au lecteur prend alors une forme éducative. L'être qui cède à ses instincts les plus violents se détache de l'humanité et peu en perdre ce qu'il a de plus précieux.

Ainsi, les Claymore, mi-humaines/mi-yomas, risquent à chaque combat de se laisser emporter au delà de leurs limites humaines et de devenir ce qu'elles haïssent plus que tout. On constate d'ailleurs que les Claymore passées de "l'autre côté" présentent souvent des troubles mentaux profonds que l'on pourrait interpreter comme une impossibilité de faire face à leur réalité. En sombrant dans les pulsions de violence, de vengeance, de hargne et de haine développées...elles finissent ironiquement par devenir ce qu'elles haïssent. Ne reste alors qu'une force mentale et morale qui irait au delà de l'instinct pour permettre à l'être hybride de conserver son humanité.

De façon imagée, Claymore devient une ode à la maîtrise de soi, soulignant la grandeur de l'être social sur l'être animal.



Shoujo Ai

Claymore n'est pas de façon claire et identifiable une série shoujo ai ( dans le sens ou on imagine mal les claymores en train de batifoller la nuit tombée ) . A côté de ça, le subtext est suffisamment fort pour trouver des combinaisons multiples entre les différentes guerrières. En d'autres termes, il est bien question de liens/ d'amours entre personnages féminins mais la nature de ces liens sera laissé à l'appréciation du public.
Bien entendu, moi, du shoujo ai dans Claymore...j'en vois  ! ^ ^ 

img220/8827/muchloveko7.jpg


Le final 

Le dernier épisode divise les spectateurs : réussite ou coup d'épée dans l'eau ?
Personnellement, j'ai adoré du début à la fin et les évenements du dernier épisode de cette (première?) saison me conviennent parfaitement. D'autres auraient souhaités autre chose...de peut être moins "moral" mais plus cathartique. 
Le deferlement émotionnel pourra là toucher réellement le coeur du spectateur où sembler "too much" ... à chacun de se faire son avis.

En bref : Une série passionnante, des personnages charismatiques, un scénario qui parvient à surprendre tout en respectant les codes du genre. J'espère plus que grandement une suite !

Note globale : 9/10 ( moins un pour le cruchot )
Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 08:02
img527/4749/1187434609793lv7.jpg
img231/5761/1188378966039dm8.jpg
img231/7555/1188739997204at5.jpg
Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 02:27

La saison automnale sera apparamment pauvre en shoujo ai...reste l'adaptation du manga Blue Drop de Yoshitomi Akihito ( traduit sur lillicious ) qui démarrera en octobre.

Le trailer : 

 

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 20:13

Un petit coup de coeur de ma part, réalisé par strawberrypanic 
L'AMV contient des extraits de El Cazador ( Ellis / Nadie ) Maria Sama Ga Miteru ( Sei / Shimako ) et Rozen Maiden Ouverture ( Shinku / Suigintou) 

 

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 00:00

Série licenciée en France

Une saison - 26 épisodes

4 OAV en préparation - première sortie prévue au japon automne  2006

Mai Otome est d'une certaine façon la seconde saison de Mai Hime mais elle se déroule dans un univers parallèle totalement indépendant de la première série. On retrouvera donc les mêmes personnages mais avec des lieux/temps/situations totalement différentes. En outre, les personnages principaux ne sont ici plus les mêmes.

L'histoire

Arika Yumemiya est une jeune orpheline en quête de sa mère disparue alors qu'elle n'était qu'un bébé. Elle arrive dans le royaume de Windbloom après un long voyage et fait la connaissance de Nina, elève de Garderobe, l'académie des Otomes. Les Otomes sont de jeunes femmes combattantes aux pouvoirs immenses faisant office d'armes ultimes pour les pays qu'elles représentent.

Ayant assisté au combat entre la Master Otome Shizuru et un slave, Arika décide de devenir elle aussi une otome, afin de se rapprocher de sa mère qui, selon elle, l'aurait elle même été...mais il n'est pas simple d'entrer à Garderobe, et le chemin pour devenir Otome sera long et périlleux pour Arika et ses amies...

Fan service et shoujo ai

La série faisant suite à Mai Hime, avec les mêmes personnages mais dans un autre univers, Mai Otome offre beaucoup de scènes "clins d'oeil" aux fans de la première série. Cela gêne certains spectateurs et en ravissent d'autres ( je fais partie de la seconde catégorie).

En outre, le côté shoujo ai de Mai Hime est encore plus accentué dans Mai Otome, notamment par le biais d'une pirouette scénaristique un peu douteuse obligeant les Otomes à rester vierges ( nb : ne pas avoir de rapports sexuels avec des hommes sous peine de perdre leurs pouvoirs ).

De ce fait, les relations fille x fille sont légions et ravissent les fans du genre.

Cependant, les fans du couple Shizuru x Natsuki seront plutôt déçus...s'il l'ensemble des élements perçus dans la série fait comprendre une réciprocité...on ne voit pas grand chose.

Avis :

Mai Otome est clairement en dessous de la première série, Mai Hime...elle peut avoir des aspects très réjouissants comme assez décevants. On se perd parfois en milieu de saison dans des épisodes longuets qui ne servent pas à grand chose et les moments d'actions sont très/trop rares.

Difficile de suivre les intentions des producteurs : Serie de fan service ? Serie qui a sa vie propre ? Public plutôt jeune ou plus âgé ? Le scénario s'y perd parfois.

Le parti pris est tout de même de mettre en avant les nouveaux (jeunes) personnages...plutôt classiques dans l'ensemble même si on note l'apparition d'un personnage marquant : Tomoe, jeune psychopathe de service.

C'est un peu dommage vue les nombreuses possibilités de l'histoire. Beaucoup de personnages intéressants, mais peu de temps pour les développer...beaucoup de ridiculisation de ces mêmes personnages qui décrédibilise l'aspect dramatique de l'ensemble.

Notons le fait que la musique a été composée par Kajiura : le niveau est moins bon que dans Mai Hime mais quelques beaux morceaux permettent d'augmenter l'intensité de certains passages.

Lien Mai Hime/Mai Otome

On se rend compte au fur et à mesure de l'avancée dans l'histoire que le lien avec Mai Hime est bien là. On ne perçoit ce lien que vers la fin de l'histoire...laissant dans l'air beaucoup de suppositions et de théories diverses.

J'ai comme le sentiment que Mai Otome serait une série faisant l'entre deux et qu'une troisième série pourrait montrer le bout de son nez , donnant davantage d'explications sur le fond.

A vrai dire cela ne me déplairait pas...

Note globale : 7/10

Note des participants : 8.2/10

_________________________________________________________________________________________

Mai Otome Zwei 

img257/5531/4566lw3oy0.jpg



Un an après les derniers évenements, Arika poursuit son enseignement tout en officiant en tant que Meister Otome auprès de Mashiro de Windbloom. Cependant, les deux jeunes filles se disputent de plus en plus quant à la façon de gérer les affaires du royaume.
Pendant ce temps, l'équipe de Garderobe ( Natsuki, Shizuru, Irina et le nouveau professeur  ) effectuent des recherches sur le site où se sont écrasés les débris du météro Thron 1, détruit par Arika quelques temps plus tôt.
C'est là que Miyu, et bientôt Shizuru, sont attaquées par un mystérieux et puissant adversaire...

Avis 

Fanservice quand tu nous tiens...des poitrines plus rebondissantes que jamais, des personnages tournés en ridicules, des come back, un soupçon de clins d'oeils à Mai Hime, du MOE , une scène de bain...mais un scénario digne d'un épisode de Julie Lescaut et certains dialogues d'un goût relatif.

Côté shoujo ai , seuls les fans du "couple" Arika / Mashiro pourront y trouver leur compte ...on notera tout de même de jolis moments consacrés à Haruka/Yukino dans l'épisode 2.

Les fans de Nao et de Chie devraient aussi trouver de quoi grignoter même si ça ne sera pas suffisant à maintenir l'attention;

En bref : ludique, mais decevant ... au suivant ! 

Note globale : 6/10 ( un point au dessus de la moyenne uniquement parce que c'est l'univers Hime )

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Shoujo Ai - Yuri
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 19:05

Série de 6 OAV - non licenciée en France
Manga licencié et publié en France

img162/8228/newgraphicnovel8436xo8.jpg



L'histoire

Dans un royaume médieval du nom de Forland, la chasseuse de prime Pharis et ses compagnons, Dominikov et Pete, sont en quête d'une nouvelle tête à rapporter.

Au même moment, dans le château de Forland, se déroule un coup d'Etat sanglant. Le plus grand scientifique du royaume, le Docteur Akamashi, emploie ses créations afin de conquérir le trône. Son véritable but semble de mettre la main sur la princesse, Alita...qui est emmenée dans la fôret tandis que le roi et sa garde se font massacrer.

Cependant, la fôret regorge de créatures étranges et dangereuses et les hommes chargés d'escorter la jeune princesse sont bientôt éliminés. En prenant la fuite, Alita tombe sur Pharis au bord d'une falaise, ce qui entraîne les deux jeunes femmes dans une chute vertigineuse.

Lorsqu'elles s'éveillent, elles découvrent bientôt qu'à cause d'un étrange pouvoir dont dispose la princesse Alita, leurs corps ont été intervertis. Pharis accepte néanmoins d'aider la princesse à sauver son royaume.

Avis



Le moins que l'on puisse dire c'est que "Murder Princess" ne fait ni dans l'originalité, ni dans le passionnant, ni dans la dentelle. Je qualifierais la série de "bon gros shonen" ... dans le mauvais sens du terme.  Le scénario est simple et n'offre aucune nuance...on sait dès le départ comment risque de se dérouler l'histoire et quelques soient les explications apportées , on zappe tellement c'est sans interêt.

Les deux personnages principaux, Alita et Pharis, ne détonnent pas ( en réalité je préférais d'emblé Pharis dans sa première apparence ) et les personnages secondaires frôlent le ridicule ( oh et puis non, ils ne le frôlent pas, ils le touchent carrément ) 
img162/7272/untitledjg0.png
img167/1705/untitled2lq2.png



J'ai visionné en raison du potentiel shoujo ai...et j'ai hésité avant de determiner dans quelle liste j'allais classer l'animé sur le blog. Mais finalement, même en subtext, c'est decevant. Passez votre chemin si c'est pour une éventuelle romance, on s'ennuie ferme et il ne se passe rien. 

img162/1610/murderprincess03smallmzxm9.jpg



Alors, qu'est ce que l'animé pourrait avoir pour lui ? Si vous aimez l'action , la baston, les combats à l'épée même en connaissant d'avance le vainqueur...pourquoi pas. Si le méchant qui veut détruire le monde parce qu'il est pourri et la gentille qui veut le sauver parce qu'elle y a rencontré de belles choses ne vous semblent pas éculés...allez y. Si un graphisme un peu sympa vous suffit aussi. Ou alors, vous pouvez visionner la série en la prenant au dixième degrès tant tout ce qui s'y déroule est attendu.

Note globale : 4/10 ( parce que c'est quand même pas Kyoshiro Sora)

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 20:07

Une tite AMV marrante de arashihino 

 

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Strawberry Panic Stuffs
commenter cet article

Articles Récents

Pages

Liens