Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 02:08

Un nouveau site de Fanarts Natsuki/Shizuru a ajouter à la liste : un style particulier, beaucoup d'illustrations ( dont certaines vraiment superbes de Shizuru ) et même des doujins ( en japonais malheureusement)

http://sanbanticentral.web.fc2.com/top.html

img440/103/so002jy1.jpg
img187/6779/bk011yz5.jpg
img187/6443/bk006nc1.jpg
img243/5695/bk005mm3.jpg
Repost 0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 19:12

 

Une AMV sympa sur Sei par  gilliq 

Dédicace spéciale à Baboo ^ ^

Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 17:16

24 épisodes - série non licenciée en France

img512/977/witchbladeus1ib1.jpg


L'histoire

Masamune et sa fille Rihoko reviennent à Tokyo pour la première fois depuis 6 ans, date à laquelle un tremblement de terre gigantesque a ravagé la ville. C'est ce jour là que Masamune fut retrouvée, amnésique, au point O de la catastrophe, son enfant dans les bras. 
Sans travail, sans logement et sans argent, Masamune tente d'échapper au ministère de l'enfance qui veut lui prendre Rihoko. Cependant, ceux ci parviennent à emporter la petite fille en faisant pression sur la mère. Se ressaisissant, Masamune vole une voiture de police pour tenter de récuperer son enfant. Victime d'un accident, elle se retrouve enfermée tandis que sa fille s'enfuit de son côté. 
Au poste de police, un homme se transforme en monstre et cause un véritable carnage. Au moment où celui ci s'attaque à Masamune, le bracelet qu'elle porte la transforme en Witchblade, une entité surpuissante avide de combat...

img157/9210/bscap0004hu1.jpg
img111/3715/bscap0001um0.jpg



Avis sur la série

La série Witchblade ne reprend pas l'histoire du comic d'origine mais s'inspire de son concept. Il faut donc prendre Witchblade comme une série à part entière et originale. 
La premère partie de la série s'oriente davantage sur l'action tandis que la seconde partie s'attarde sur les rapports entre les personnages et leurs histoires.

L'originalité de Witchblade ne tient pas dans son histoire, ni dans son traitement...mais dans le thème principal, plus mature que les séries habituelles. Les personnages, hormis Rihoko, sont tous des adultes, et plus que des rapports amoureux, l'histoire traite essentiellement des rapports parents/enfants. L'ambiance de la série oscille selon les moments entre le sombre/ dramatique et la légéreté.

img111/8232/bscap0007vq1.jpg


La quête du pouvoir

En première lecture, dans la version "action" de Witchblade, il est question du rapport que les personnages entretiennent avec le pouvoir. 
Dans le cadre des combats, l'impulsion donnée par la montée de puissance est assimilée à une impulsion sexuelle. Les X cons comme les Neogenes sont irresistiblement attirés par Witchblade à cause du pouvoir qu'elle dégage, et elle même ne parvient pas à résister à l'attraction de l'affrontement et de l'energie qui la dévore.

Toutes les personnes qui cherchent à obtenir le pouvoir du bracelet le font pour des raisons plus ou moins assumées, plus ou moins louables. Certains sont à la quête d'une utopique perfection, d'autres cherchent l'affection qu'ils n'ont jamais connus, ou encore la reconnaissance de leur talent...
Seule Masamune identifie clairement la raison pour laquelle elle se bat : sa fille. Et pourtant, elle est la seule qui n'a jamais choisit ou voulu entrer en possession du Witchblade. 

Un tel pouvoir ne se possède cependant pas sans grande contrepartie, et toutes les personnes qui le recherchent  ou l'emploi seront amenés tôt ou tard à en prendre conscience.

Parents / Enfants

Le second thème abordé est plus inhabituel. On retrouve à plusieurs niveaux le traitement de la relation "parents/enfants" dans la série. La représentation "modèle" est bien entendu le lien qui unit Masamune et Rihoko : bien qu'elle soit jeune et considérée comme irresponsable et immature, Masamune aime profondément sa fille et sera toujours prête à tout pour elle, même aux plus grands sacrifices. Plus tard dans la série, la notion de paternité sera également représentée sous sa forme positive, toujours vis à vis de la petite Rihoko.

A côté de cela, on trouve le "père" des Neogènes, dans une quête un peu plus complexe, qui cherche au début absolument à créer des enfants "parfaits" pour transmettre les gênes de son propre père qu'il idôlatre. Mais la découverte de ses véritables motivations, et de sa véritable faiblesse, lui seront fatales.

Les Neogènes elles même, toutes "soeurs" génétiquement, ont une quête d'affection et d'expérience de sentiments humains qui entre en conflit avec la perfection qui leur est demandée. L'une cherchera à comprendre le lien qui unit une mère à son enfant, l'autre cherchera sans cesse l'amour de sa mère.

img116/6684/bscap0003cr8.jpg



D'une certaine façon, Witchblade souligne l'idée que l'enfant n'est pas un objet de réalisation de soi, qu'il ne suffit pas de pourvoir aux besoins matériels d'un enfant pour porter le nom de "père" ou de "mère",  ni de transmettre simplement ses gênes...et que les manquent d'affection et d'attention envers les enfants amènent immanquablement à la catastrophe, à des êtres morcelés et incapables de trouver leur chemin.

Sexy

Difficile d'aborder la série sans traiter du côté "sexy" de l'histoire. S'il y a un élement, hormis le Witchblade, qui ait été repris à la série d'origine, c'est bien la taille des protubérances mammaires des personnages féminins.
Entre Masamune, Witchblade et les Neogenes, il y a la un florilége de femmes avantagées par la nature, au tempéraments différents, qui explique le nombre de figurines liées à l'animé. Cependant, même s'il est difficile d'échapper visuellement à la poursuite de la protèse mammaire perdue...je n'ai pas trouvé l'orientation sexy de la série présentée de façon "lourde".
Le seul moment où je tique c'est lorsque l'on a à faire à des Neogènes qui ont des corps d'adulte et des esprits d'enfants (Maria)

En bref 

Sans être une série révolutionnaire, Witchblade reste sympathique à suivre. Je déplore juste le "cassement" de rythme entre la première et la seconde partie...celle ci semblant plus "classique" et convenue, malgré un final innattendu.

Note globale : 8/10

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 22:21

 

 

Suite à un étrange facteur contaminant, toute la population masculine de la planète a été effacée de la surface du globe. Les femmes, ne pouvant se reproduire, sont vouées à l'extinction.
Cependant, les autorités en place font en secret des expériences pour trouver une solution à ce problème.

A la vision de la première OAV , il est un peu trop tôt pour se prononcer sur cette série. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle est originale et manifestement adressée à un public adulte du fait de la violence de certaines scènes.
Univers dérangeant fait pour déranger, ou la situation du monde pèse sur les âmes autant que sur les corps.
L'héroïne ressemble à Albator version femme ( le bandeau sur l'oeil est à la mode cette année ) et est assez charismatique, en plus d'être une "noble âme torturée". Elle rencontre une jeune fille prénommée Yuki, qui semble plus légère qu'elle, et pas insensible à son charme ^ ^ 

A suivre donc ! 

(probabilité de développement yuri / shoujo ai  : 90% )

Repost 0
Published by Minipoussin
commenter cet article
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 19:12

Cette fois ci un petit cadeau aux fans de Natsuki , une AMV de PinkShiori 

 

Repost 0
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 05:45

Je ne suis pas une grande fan de Kannazuki mais je sais qu'il y en a beaucoup parmis vous ( enfin surtout des fans de Chikane ^^ )
Voici donc une nouvelle AMV "You First Believe" réalisée par roswell1023 

 

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Journal
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 22:44
Quelques nouvelles illustrations d'On your Mark
img261/7384/0411natsukikn7.jpg
img74/4075/violauf4.jpg
img254/8162/0528shizurubw8.jpg
img74/6781/walkingproudvj9.jpg
img74/8862/suitnatsuah6.gif
Repost 0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 02:17

Alors que Yoshino est affairée pour l'organisation du festival des sports de l'école Lilian, Yumi, de son côté , est perturbée par ses relations difficiles avec Kanako. Avec la bénédiction de Sachiko, elle tente de s'expliquer avec la jeune fille qui reste mécontente de "l'image brisée" que Yumi lui a donné d'elle. 

img180/7809/bscap0000oy0.jpg

 

img157/883/bscap0001po1.jpg


Après discussion, elles se mettent d'accord sur un défi : celle dont l'équipe l'emportera sur l'autre lors du festival des sports devra accepter de cèder à la volonté de l'autre. Yumi demande à Kanako de participer à la pièce de théâtre annuelle organisée par le conseil des roses si jamais elle venait à perdre. Quant à Kanako, elle tient à prendre le temps de réflechir à ce qu'elle pourrait obtenir de Yumi.

La rumeur de ce pari ne tarde pas à s'étendre et celle ci suscite l'inquiétude dans le conseil des roses , aussi bien qu'auprès de Toukho, qui ne porte pas spécialement Kanako dans son coeur : il est clair aux yeux de tout le monde qu'en cas de victoire, celle ci demandera à Yumi son rosaire. En outre, Kanako semble justement être la "botte secrète" de l'equipe rouge, tandis que l'équipe verte, dans laquelle sont rassemblées Yoshino, Yumi et Sachiko, ne possède aucun membre réellement doué sportivement.

img341/8186/bscap0002er4.jpg



Le jour du festival arrive et, sans surprise, ce sont les équipes vertes et rouges qui se battent pour échapper à la dernière place du classement, l'équipe jaune menée par Rei étant largement donnée gagnante selon les pronostics.

img157/6248/bscap0007uz0.jpg



Yumi et Yoshino se rendent compte de l'implication particulière de Sachiko dans ce festival : Sachiko n'aime pas la défaite et réagit très vivement. Heureusement, Yumi parvient toujours à trouver les phrases qu'il faut pour l'apaiser. Ce festival est d'ailleurs l'occasion pour Yumi de voir à quel point elles se sont rapprochées au fil du temps.

img157/8108/bscap0011cl4.jpg


Cependant, à l'heure de la pause, Sachiko semble se vexer pour une raison inconnue de Yumi. 
Sachiko ne comprend pas pourquoi Yumi ne souhaite pas lui présenter ses parents, présents sur le site, et explique qu'elle n'a pas pu trouver le sommeil tant cette rencontre la stressait. Etonnée par la nervosité de sa grande soeur, Yumi la présente donc à ses parents, qui sont eux même tellement impressionnés qu'ils manquent de s'étouffer en mangeant lorsqu'ils voient apparaître Sachiko. Le déjeuner se passe évidemment très bien et de façon détendue.

Après plusieurs autres épreuves arrive bientôt le relais qui sera déterminant pour les équipes vertes et rouges. Malheureusement, l'une des participantes s'est blessée lors d'une course précédente et se retrouve remplacée au pied levé par Yumi, nommé d'office par Yoshino.

img180/7776/bscap0017nk3.jpg
img180/3290/bscap0018ri3.jpg


C'est ainsi que Yumi se voit en position de terminer la course face à ... Kanako. Yumi se lance de toute ses forces dans la dernière course et, malgré la nervosité dûe à l'enjeu , se trouve immédiatement apaisée en rencontrant le regard de Sachiko. Malheureusement, elle est rapidement dépassée par Kanako, bien plus forte qu'elle.

A la fin de la course, Yumi trouve Kanako et lui annonce qu'elle est prête à se plier à la défaite. Cependant Kanako lui fait remarquer que sa place dans le relais lui a permis de maintenir l'écart entre les deux équipes, ce qui fait que l'équipe verte a finalement remporté le défi.

img157/3674/bscap0019bz1.jpg



Le lendemain, Sachiko ne dissimule pas sa joie à l'idée d'avoir fini "avant dernière" , ce qui n'échappe pas aux autres membres du conseil : ce qui lui importait n'était pas de gagner le festival, mais que l'équipe verte gagne.
De son côté, Yumi retrouve Kanako, et lui demande ce qu'elle aurait demandé si jamais elle avait remporté le défi. Kanako se montrant réticente à répondre, Yumi la force à lui dévoiler son secret en lui lançant une attaque de chatouilles.  Rougissante, Kanako finit par admettre qu'elle aurait demandé une photo d'elles d'eux ensemble. 
Yumi lui propose alors de la faire sans contrepartie.

img180/9876/bscap0021yi5.jpg



A la fin de l'épisode, Yumi se réjouit de faire face à cette nouvelle relation "plus forte" avec Kanako.

Avis sur l'épisode : 

L'OAV 3 était excellente, la quatrième n'a rien à lui envier : toujours autant de finesse dans les rapports entre les personnages et une force émotionnelle encore rarement atteinte. J'ai eu par moment des "boums" au coeur et pourtant, je suis difficile tant à la larmichette qu'aux bonds émotionnels devant un animé. Autant dire que cette troisième saison est une merveille.

Les rapports entre Yumi et Sachiko sont actuellement suffisamment forts pour n'avoir presque plus rien à craindre et c'est ainsi que Kanako peut entrer en jeu dans sa relation avec Yumi. Il reste cependant clair dans ce trio que Sachiko emporte haut la main le coeur de Yumi, même si les prémices de la seconde paire introduit de nouvelles émotions fortes, d'une autre nature.

img341/1671/bscap0013ut5.jpg



Yoshino a aussi une place un peu plus importante que dans les OAV précédentes, ce qui permet de voir assez clairement l'évolution du personnage, et sa relation avec Rei.

img157/97/bscap0014xs7.jpg



Autre point important : Toukho qui commence un certain revirement vers Yumi. Bien que cela ne soit pas explicitement dit dans l'animé, les deux scènes où elle apparaît ici en disent long sur les développements à venir.

A noter également dans l'épisode : la rencontre "particulière" entre Yumi et le père de Sachiko ( que je n'ai pas évoqué dans le résumé , comme d'autres élements intéressants de l'épisode...car un résumé se doit de ...résumer justement ) 

img341/8725/bscap0015td7.jpg



Et puis, j'en connais plus d'une (ou d'un ) qui auront ou ont eu le même regard de Yumi envers Sachiko en la voyant dans l'uniforme masculin ( *nosebleed*) / Je ne pouvais quand même pas faire sans aborder ce passage au combien crucial de l'OAV ^ ^  ( au passage, cela n'a pas été sans me rappeler une certaine Sakkaki dans Azumanga Daioh ...je me demande s'il s'agit d'un clin d'oeil ) 

img180/3949/bscap0005lf8.jpg
img157/3368/bscap0006xe4.jpg



JE VEUX LA SUIIIIIIITEUHHHHH !!!!!

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 23:02


img528/7191/1179437116562sh1.jpg

Petit point sur Mai Hime Destiny, pour l'instant roman dérivé de l'univers Mai Hime et peut être base d'une troisième série "Hime"  pour 2008

Vous trouverez à cette adresse un petit résumé du chapitre 1 du roman ( et la traduction des autres à venir) : 
http://pariasols.livejournal.com/6416.html


Apparemment, Shizuru prend une place beaucoup plus importante dans cet opus ^ ^  (yeeeees)

On y retrouve également,  entre autres, Natsuki, Chie, Haruka et ... Tomoe.
L'heroïne se nomme Mayo ( un clin d'oeil à la passion de Natsuki ? ) et est âgée de 14 ans...( sous titré : on va avoir droit à du MOE et de la petite culotte, c'est inévitable )

Quelques images :

http://img339.imageshack.us/my.php?image=1179437116562dp0.jpg

http://img368.imageshack.us/my.php?image=0402qx8.jpg

http://img368.imageshack.us/my.php?image=0401qb6.jpg
Repost 0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 17:30

Résumé de l'épisode

Quelque part, sur une île perdue, Mai et Mashiro attendent d'être secourues. N'étant pas particulièrement en mauvaise posture, Mai fait contre mauvaise fortune bon coeur et s'emploie à vivre le quotidien le plus agréablement possible, tandis que Mikoto semble toujours être plongée dans un sommeil profond des plus agréables. Mashiro, par contre, se desespere de cette situation et attend impatiemment qu'Arika vienne la secourir.

img111/986/bscap0002vw5.jpg



Du côté de Windbloom, alors que Natsuki se trouve obligée de faire face à des obligations diplomatiques, les autres otomes profitent d'une période de répit pour prendre du bon temps dans les bains chauds. Cependant, Arika, sous surveillance rapprochée depuis sa dernière expédition, vit très mal de ne pouvoir partir à la recherche de Mashiro.

img111/5031/bscap0005oe9.jpg
img111/4857/bscap0006gf1.jpg



Dans l'ancien palais d'Artaï, Nao, accompagnée de Nina, cherche des informations qui pourraient permettre d'en savoir plus sur l'ennemi qui décime les otomes et sur le climat glaciaire qui s'est abattu sur la planète. Nao en profite pour se renseigner sur la situation sentimentale d'une Nina accrochée au journal intime de Sergay. 

img77/7316/bscap0010tr1.jpg
img77/1900/bscap0013gl3.jpg



Après être tombées dans un piège, elles se retrouvent dans l'ancienne bibliothèque où sont rassemblés les différents ouvrages pouvant contenir les informations recherchées. Alors que Nina trouve un livre nommé "le livre de Neptune" , elles sont attaquées à la fois par un slave et par l'étrange otome ressemblant à Shinso.

img111/3409/bscap0019ey4.jpg



Nao étant la seule à pouvoir se transformer, elle fait face aux deux assaillants, se débarassant vite du slave mais se retrouvant à son tour transformée en statut de pierre...

img111/3922/bscap0022lr6.jpg



Au moment où Nina s'attendait à recevoir le coup de grâce de la part de l'otome "shinso" , le pouvoir du livre de Neptune s'active et la fait passer au travers de ce qui semble être une porte inter dimensionnelle. 

Toujours sur son île, Mashiro se décide à passer le temps en pêchant avec la petite rescapée de la Dark Valley. En tirant sur ce qui semble être une "grosse prise" , elle voit médusée un bâtiment sortir de sous les eaux. Dans ce bâtiment : elle tombe sur une Nina inanimée gisant à côté du livre de Neptune.

img77/6464/bscap0024dv2.jpg



Commentaires

Fanservice, fanservice, fanservice. 
Pas de doute, nous sommes bien dans Mai Otome : beaucoup de perte de temps et peu de scénario. 
On a bien compris que Mashiro et Arika se manquaient l'une l'autre, mais on a pas besoin de flashbacks pour combler les trous laissés par le fanservice en prime...

La séance de mattage / tripotage d'otome dans les bains aurait été sympa pour un bonus DVD...mais dans une OAV qu'on attend trois ou quatre mois , ça amuse déjà un peu moins ( Cela dit, on voit avec Ein, l'Onee sama de Shizuru, que cette dernière a bien de qui tenir ^ ^ ) . On peut en dire de même pour les échanges hautement philosophiques entre Nao et Nina concernant la virginité de cette dernière.

img529/2021/bscap0007ty1.jpg
img111/3449/bscap0008ku9.jpg
img529/7559/bscap0009bq5.jpg



A noter : le retour de la musique de Mai Hime en BO de Mai Otome Zwei. Et je dois dire que cette musique colle vraiment bien à la série ( j'avais trouvé l'OST de Mai Otome plutôt décevante par rapport au travail de Kajiura sur Mai Hime ) 

Par contre : côté réalisation, le niveau reste inégal. Si certaines scènes semblent avoir été soignées, d'autres sont carrément moches.

Enfin...doit on espérer avoir l'établissement d'un lien entre Mai Hime et Mai Otome dans l'OAV 4 à venir ? Les pistes laissées jusqu'à présent portent largement à croire en cette éventualité et l'apparition du bâtiment de Fuuka à la fin de l'OAV 3  semble le confirmer. Cependant, ne nous réjouissons pas trop : avec Sunrise, on a pris l'habitude des déceptions et des "attentes" pour rien.

Repost 0

Articles Récents

Pages

Liens