Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 00:00

Disponible en France - Animé et manga

Intégrale animé : Deux coffrets pour huit  DVD's / un coffret collector  de sept DVD's pour 39 épisodes

Intégrale manga : Trois tomes (très épais) parus chez Kana

En vente sur Animamea Shop

img217/8663/oscar69ee.jpg

Le décor

A la naissance de sa sixième fille, en 1755, le général de Jarjayes, désesperé de ne pas avoir de garçon décide d'appeler cet enfant Oscar et de l'elever comme aurait du l'être un hériter masculin. Oscar reçoit ainsi une éducation spartiate dès son plus jeune âge dans le but de lui faire épouser plus tard une carrière militaire, ayant pour seul ami André, jeune palfrenier.

Oscar adolescente se trouve promue à la Garde Royale afin d'assurer la protection du jeune roi Louis XVI et fait alors une rencontre capitale : celle de la future reine de France, Marie Antoinette, dite "l'Autrichienne". Très rapidement, Oscar devient la confidente de Marie Antoinette et se jure de toujours défendre et protéger cette jeune fille  pour laquelle elle a une grande admiration. De part sa relation privilégiée avec la Reine, Oscar se trouve vite au plus haut poste de la Garde Royale, sous le titre de colonel.

img158/8836/scansmangas8ra.jpg

Commentaires

Versailles no bara (les roses de Versailles), plus connu sous nos latitudes sous le nom "Lady Oscar" fut l'un des premiers succès de Ryoko Ikeda, également à l'origine de Oonisama E ( Très Cher Frère ).

Passionnée par l'Histoire de France, Ryoko Ikeda choisit la période de la révolution française pour y camper une oeuvre majeure dans le monde du shôjo manga (paru en 1972) .  Elle puise son inspiration dans le roman  Marie Antoinette de Stefan Sweig qui lui a donné envie de transcrire sa vision de Marie Antoinette dans une version romancée.

Si l'histoire de Versailles no Bara se permet un certain nombre de libertés ( création de personnages, romanisation) , le manga repose sur une fidèle représentation historique de cette époque trouble et une véritable recherche sur la psychologie des personnages existants.

L'adaptation animée réalisée en 1979 reste fidèle au manga d'origine même si tous les passages "comiques" du manga ont été supprimés dans le but de mettre clairement en avant les aspects plus dramatiques et romanesques de l'histoire.

img113/5747/rose1014kt.jpg

S'affranchir et trouver sa propre identité

A la base, c'est le père d'Oscar qui choisit de faire un pied de nez au destin en travestissant sa dernière fille en garçon ( ce fait est connu de tous, autant dans le manga que l'animé)...pourtant, ce n'est pas dans le but de mettre un frein aux règles qui régissent le monde qu'il fait ce choix, mais paradoxalement de lui donner, à son niveau, une continuité. Noble et militaire il est, noble et militaire son "fils" doit être.

Au départ, Oscar se fond totalement dans ce rôle et épouse  la cause de la noblesse, d'autant plus qu'elle est particulièrement attachée à la dauphine Marie Antoinette, qui deviendra Reine quelques années plus tard.

C'est l'Amour, la révelation de son état de femme et de sa réelle situation qui va commencer à faire germer dans le coeur d'Oscar les graines d'une certaine révolte. Oscar essaie même pour séduire celui qu'elle aime en secret, d'apparaître sous ses traits "naturels" : celui d'une splendide jeune femme de la noblesse.

img158/9829/03387nn.jpg

Or, la féminité d'Oscar révelée, la "loi" et la réalité viennent se rappeler à elle par le biais de fiançailles arrangées : Oscar le militaire ne peut aimer, Oscar la femme ne peut choisir.

A cette révolution intérieure s'ajoutent les différentes rencontres, les évenements historiques, la réalisation d'Oscar qui voit s'opposer le faste d'une noblesse et d'un cour égoïste et frivole, abusant de ses privilèges  et la misère d'un peuple de plus en plus révolté.

Peu à peu, Oscar s'affranchira et fera ses propres choix...choix douloureux et lourds de conséquences mais qui lui permettront de se trouver elle même, de vivre un amour choisi, quitte à tout perdre.

 Les Roses de Versailles

Si la version française n'a gardé en tête que le personnage original et charismatique d'Oscar...l'histoire s'axe bien sur de nombreux personnages à la psychologie et à l'histoire particulièrement fouillée.

Il n'y a pas qu'une rose à Versailles mais bien plusieurs, notamment Marie Antoinette , puis la jeune Rosalie qui sera recueillie par Oscar, ou encore Jeanne de la Motte qui sera à l'origine de l'affaire du collier.

img113/1695/mariaantoscar7le.jpg

On peut sentir au travers des choix de Ryoko Ikeda concernant Marie Antoinette, une véritable affection et compassion pour cette personnalité...affection qui se retrouve dans le regard qu'Oscar porte sur la Reine et ses enfants. Si le regard d'Oscar humanise la Reine, Marie Antoinette n'en est pas moins représentée sous des aspects frivoles, immatures et, vers la fin de son règne, sous les traits d'une reine refusant de remettre la royauté en cause et trop éloignée de son peuple pour comprendre l'ampleur et la source de la révolution qui se prépare.

Les personnages masculins ne sont pas pour autant effacés (même si le roi Louis XVI n'est pas présenté sous son meilleur jour ... ) et si les orientations du manga peuvent être considérées comme profondément féministes , comme dans beaucoup de ses oeuvres, Ryoko Ikeda a l'intelligence de ne pas présenter les hommes comme des "ennemis" mais souvent comme les premiers supports de ces heroïnes. Il y a ceux et celles qui représentent l'ordre établi et tentent de le maintenir comme tel, et les autres, ceux et celles qui choisissent d'autres chemins et se soutiennent sur ces routes douloureuses...

Et l'amour dans tout ça ?

Au delà de son aspect historique et des révolutions intérieures des personnages principaux, Versailles no Bara n'en est pas moins une série où la romance occupe une place très importante voire LA place la plus importante (shôjo oblige) : pleine d'élans passionnés, d'amours contrariées, secrétes, interdites et parfois finalement...heureuses (si ça arrive, mais parfois seulement hein, ou pas longtemps...).

img113/5480/fersenmarant7hd.jpg

Là encore, nous retrouvons l'expression des sentiments tels que les aime Ryoko Ikeda ( voir l'article sur Très cher Frère )

Oscar Icône lesbienne ?

Oui et non.

Si Oscar sait jouer de son ambiguité et n'est pas dérangée par l'interêt que lui porte les autres femmes ( qui dans le manga son parfaitement au courant de son véritable genre) , Oscar est bel et bien tout ce qu'il y a de plus hétérosexuelle. Dans un passage du manga, elle se montre même extrêmement choquée lorsque des mensonges sur sa relation avec Marie Antoinette sont divulgués.

 Cependant, Oscar est un personnage marquant par cette androgynie affirmée et la volonté qu'elle marque de faire ses propres choix, d'être indépendante...dans un monde qui ne le lui permet pas.

Si elle n'est pas le premier personnage de femme travestie dans un animé (princesse Saphir l'avait precédée) ...c'est bien ce point de vue sur la condition féminine et la personnalité d'Oscar qui en font un personnage "culte" pour toutes les femmes ( et accessoiremment les petites filles qui ont suivi la série à l'époque de sa première diffusion et qui sont aujourd'hui adultes...). Quand on ne donne aux petites filles que du Candy , du Gigi, ou du Princesse Sarah à avaler...forcément, Oscar fait figure de révolution.

Shoujo ai dans Versailles no Bara

Si la série ne pourrait être considérée comme shoujo ai dans la mesure où les romances principales sont hétérosexuelles...il y est quand même fait allusion à plusieurs reprises à l'homosexualité féminine. Premièrement, comme dit plus haut, de part l'interêt que suscite Oscar auprès de la gente féminine, deuxièmement, parce que Rosalie en tombera réellement amoureuse.

img158/4594/scansmangas0026dj.jpg

Et puis avis personnel : shoujo ai ou pas ... dans Lady Oscar, l'amour est beau et sa représentation est de celle qui transcende totalement les notions de genre et toutes les questions de morales  ( c'est à cela qu'on reconnaît les grandes histoires, que ce soit dans la littérature, le cinéma, les séries TV ou tout autre support d'ailleurs...)

En bref : Cette série est un must, même si elle a un peu vieillit (valable pour l'anime comme pour le manga), et si l'intégrale coûte cher, je conseille à toutes les personnes ne l'ayant pas visionnée au moins une fois dans leur vie de le faire.

 

img158/2569/c000907224ar.jpg

________________________________________________________________________________

Le coffret intégral Collector

img238/1146/oscarhi3.jpg

Après des années d'attente, DIP a enfin sorti un coffret collector digne de ce nom, comprenant l'intégrale de la série ( ENFIN disponible en vo sous titrée ! ) en sept DVD's de toute beauté, un art book de sketch des personnages, un livret couleur explicatif ( personnages, staff, auteur, mise au point historique, anachronismes, résumé des épisodes, présentation du film...) et dix illustrations couleurs de Michi Himeno.

img247/2218/img0001tq8.jpg

Le menu des DVD's, plutôt simple, permet d'accéder aux différentes versions disponibles ( VF diffusée en France, VF non censurée, VO sous titrée ). Le septième et dernier DVD contient les bonus : plusieurs galleries d'images,  une interview d'Osamu Dezaki, le réalisateur ( mais interview hors sujet, se basant plus sur la personnalité que sur l'oeuvre ).

En outre, la présentation générale a été particulièrement soignée. Le coffret, bordeaux et or prend l'apparence d'un livre. L'intérieur est composé de différentes boxs comprenant deux DVD's et faisant face à une illustration d'Akio Sugino. Les livrets et les illustrations complètent l'ensemble.

Bien entendu le prix est un peu elevé ( 60 à 70 € ) mais reste plus que correct pour une série de 39 épisodes. Hormis les goodies, l'element le plus intéressant est bien entendu l'accès à la VO qui permet de découvrir des dialogues parfois très différents de la version française.

img58/1705/img0002nx1.jpg

img372/5594/img0003lc0.jpg

Ca valait la peine d'attendre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Minipoussin - dans Titres et séries autres
commenter cet article

commentaires

Elbereth 29/03/2007 18:36

Très bonne page vraiment !
Les info sur le coffret collector me donnent envie d'investir...ils devraient te payer pour une si bonne pub !
Ce manga et cet anime sont magnifique, a voir  et à lire absolument !!!!

Minipoussin 30/03/2007 11:20

Quand un produit est bon, il faut le dire ^ ^Le prix du coffret est elevé mais je pense que ça en vaut la peine ( et puis quand on voit le prix des DVD's à l'unité sur certaines autres séries ... ).C'est ce que j'appelle un vrai collector en tout cas

chevalier d'éon 22/12/2006 15:07

lady oscar est magnifique, c'est le plus beau manga que j'ai vu

Minipoussin 22/12/2006 17:21

L'un des meilleurs pour ma part ^ ^

Kaho 20/09/2006 20:36

euh... salut!
J'ai trouvé ton analyse très pertinante et intéressante.ça m'a permit de voir différemment une de mes séries d'enfance préférée.
Merci, à bientôt

Minipoussin 20/09/2006 22:42

Merci beaucoup pour le message. N'hésites pas à donner ton point de vue. Si ça t'intéresse, tu peux aussi rejoindre le forum, tout le monde est très sympa  ^ ^

Lapinou 29/05/2006 16:20

Lady Oscar est un de mes dessins animés préférés. Je n'ai pas lu le manga par contre mais en tout cas j'adore l'anime (j'écoutais l'ost à l'instant !)

Minipoussin 29/05/2006 20:58

Si tu es fan de l'animé , je te conseille de te pencher aussi sur le manga que j'ai dévoré en deux jours.

Natsuki 23/05/2006 18:56

J'adore Lady Oscar *___*Je regardais ca quand j'était toute pitite xDDD

Minipoussin 23/05/2006 19:45

Moi aussi ^ ^
 Si tu ne connais pas, je te conseille le manga...le style de dessin fait un peu vieillot mais il est très bien aussi.

Articles Récents

Pages

Liens